RSS articles
Français  |  Nederlands
Cet article n'a pas encore été modéré par le collectif Indymédia Bruxsel.
Raison de la mise en attente :

Mouchard ! des égouts de Marseille...

posté le 27/10/21 Mots-clés  agriculture 

Dans un sens, les intellectuels avec des allergies subversives façon Lou
Marin nous rappellent les « femelles du canton » chantées par Brassens
dans sa célèbre chanson Le Gorille. Tant que la Ré-volte sauvage est en
cage, elles la regardent les yeux pleins de désir en imaginant qui sait
quelles excitantes rencontres ; mais dès qu’elle fait irruption sur la
route, elles s’échappent en proie à la panique, démontrant ainsi
qu’elles n’ont absolument pas « de suite dans les idées ». Mais une idée
qui n’est pas incarnée dans la vie n’est pas digne d’être considérée
comme une idée, c’est seule-ment une opinion. Dans le cas de Lou Marin,
une opinion pieuse.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
lm_lecture.pdf