RSS articles
Français  |  Nederlands
Cet article n'a pas encore été modéré par le collectif Indymédia Bruxsel.
Raison de la mise en attente :

Guerre en Ukraine : des produits néonazis du régiment Azov vendus sur Amazon

posté le 18/03/22 par Nantes Révoltée Mots-clés  antifa  antiracisme  répression / contrôle social 

Il fut un temps où les adolescents du monde entier portaient des portraits du Che Guevara sur leurs T-Shirts. En 2022, le nazisme revient à la mode sur fond de guerre en Ukraine. Des mugs et des vêtements aux couleurs du régiment néonazi Azov : ce sont les produits dérivés qu’on peut se procurer tranquillement, en quelques clics, sur le site du géant américain de la vente en ligne Amazon.

Azov est une milice paramilitaire composée de plusieurs milliers d’hommes, qui combat dans l’Est de l’Ukraine mais pas seulement. Azov organise des défilés fascistes à Kiev, possède des camps d’entraînement où des enfants soldats sont préparés idéologiquement et militairement, sur le modèle Hitlérien. Azov est responsable de crimes de guerre depuis des années dans la fameuse zone russophone du Donbass.

Le logo de cette milice d’État armée ukrainienne est inspiré de celui de la 2ème division SS Das Reich, la division exterminatrice qui a notamment rasé le village français d’Oradour-sur-Glane durant la seconde guerre mondiale. Une symbolique sans ambiguïté, puisant sa source dans le mysticisme nazi. Alors que les géants du net censurent les publications « non conformes », les protestations politiques, corps dénudés, satires, la vente et la promotion du nazisme armé ne pose pas de problème.

Plus inquiétant encore, on apprenait ce 15 mars que les t-shirts aux couleurs des ces combattants fanatiques du 3ème Reich occupent la première place des ventes sur Amazon France, dans la catégorie “Sweatshirt fantaisie”. Il faudra que l’entreprise explique ce qu’il y a de fantasque dans le fait de vendre et d’arborer des produits à la gloire d’un régiment nostalgique d’Hitler et coupable de crimes de guerre. Il y a quelques jours, Facebook et Instagram ont justement explicitement autorisé leurs utilisateurs à faire l’apologie de ce mouvement néonazi dans le cadre de la guerre en Ukraine. La multinationale du multi-millardaire Jeff Bezos rentre à son tour dans cette danse macabre. Une propagande de guerre au relent nazi de plus en plus assumé par les compagnies capitalistes.

Durant la guerre froide, le camp de l’Ouest s’était déjà largement appuyé sur des forces d’extrême droite : réseaux fascistes terroristes en Italie, anciens nazis aux USA et en Amérique Latine, cellules « stay behind » de l’OTAN, prêtes à la contre-révolution. Les nostalgiques de régimes totalitaires et génocidaires, ça va, tant qu’ils sont dans le camp des gentils.

http://www.preview-nantesre.nantes-revoltee.com/🇺🇦-guerre-en-ukraine-des-produits-neonazis-du-regiment-azov-vendus-sur-amazon/


posté le  par Nantes Révoltée  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
275931745_497422(...).jpg